Durable : du champ à l'assiette, grâce à l'agriculture régénérative

Nachhaltigkeit
 - 
Sorell Hotel Zürichberg von aussen, Ansicht mit opulenten Hochstammobstbäumen dahinter und grünen Wiesen davor

Depuis toujours, un jardin d'herbes aromatiques odorantes fleurit à côté du Sorell Hotel Zürichberg. L'équipe de cuisine du restaurant de l'hôtel l'entretient avec amour et utilise la récolte dans ses délicieux plats. Un partenariat passionnant vise désormais à étendre la culture de ses propres ingrédients aux quelque 1,5 hectares de prairies entourant l'hôtel. La collaboration avec Slow Grow, qui débutera en 2024, permettra en outre de promouvoir l'agriculture régénérative.

Les hôtes de Zürichberg, Anina et Remo Hugi, avaient depuis longtemps des idées pour cultiver leurs propres ingrédients, mais jusqu'à présent, le temps et les ressources ne leur avaient permis que de cultiver leur propre jardin d'herbes aromatiques. Mais grâce au partenariat avec Slow Grow, cela va bientôt changer. Le concept «du champ à l'assiette» est très prometteur, notamment en ce qui concerne le respect de l'environnement.

«Un élément central de notre stratégie de durabilité est une alimentation respectueuse de l'environnement et du climat. Cela passe aussi par un changement dans la cuisine, vers des ingrédients locaux, produits dans le respect de la nature.», explique Nicole Thurnherr, COO adjointe des hôtels Sorell.
 

L'agriculture régénérative pour tous

C'est précisément pour cette raison qu'il est prévu de créer, à partir de 2024, un jardin diversifié en agriculture régénérative en mosaïque sur les surfaces de prairie situées directement devant l'imposante terrasse en bois de l'hôtel. Outre les herbes fraîches, des légumes, des baies et des fleurs comestibles y seront cultivés. En fonction de l'abondance des récoltes, celles-ci ne se retrouveront pas seulement dans les assiettes de l'hôtel Zürichberg, mais aussi dans d'autres hôtels Sorell de la région.

Il ne s'agit pas seulement de cultiver des ingrédients durables, mais aussi et surtout de contribuer activement à la protection du climat et à la préservation de la biodiversité. Les hôtes et les visiteurs du Zürichberg doivent également être sensibilisés à ce thème important.

«Nous souhaitons rendre le potager et le verger accessibles au public et nous pourrions très bien imaginer proposer ultérieurement des séances d'information et des visites guidées sur le thème de l'agriculture régénérative», explique Anina Hugi.

Koch in einem Kräuterfeld im Hotel Zürichberg, mit Lavendelblüten

Un partenariat pour l'avenir

Le jardin, la surface agricole et les arbres fruitiers haute-tige seront gérés par SlowGrow. À partir d'avril 2024, ils géreront l'Adlisberghof près du Dolder (ZH) en tant qu'exploitation agricole et s'occuperont également des 1,5 hectares de terrain autour de l'hôtel Sorell. Pour ce projet, ils sont les partenaires parfaits. En effet, ils misent sur l'agriculture régénérative pour l'exploitation, favorisant ainsi la symbiose entre les plantes et la biologie du sol, créant de l'humus naturel et améliorant la fertilité du sol.

«L'équipe de SlowGrow a déjà prouvé, avec l'agriculture en mosaïque primée, qu'elle mise sur une culture qui va au-delà de toute directive bio et Demeter, tout en étant capable de travailler en étroite collaboration avec la gastronomie locale», explique Anina Hugi, qui assume avec son mari Remo le rôle d'hôte à l'hôtel Zürichberg. «Nous partageons des idées similaires et nous sommes très heureux de pouvoir collaborer à un concept qui profitera à la nature, mais aussi à nos clients du restaurant et de l'hôtel».

 

En attendant le lancement final en 2024, l'équipe de cuisine du restaurant continue de s'occuper de son propre jardin d'herbes aromatiques et réfléchit déjà à de nouvelles recettes qui, avec des ingrédients récoltés directement devant la porte, seront certainement encore meilleures qu'elles ne le sont déjà.
 

SlowGrow auf dem Feld bei der regenerativen Landwirtschaft mit Traktor
Wiesenflächen mit Bäumen zur regenerativen Landwirtschaft

 

Auteur: Natascha Ronner